Konpa

USA: Après huit ans Kenny Desmangles revient avec 509

MIAMI – Retour à la case départ. Kenny Desmangles renoue avec son premier amour après huit ans de collaboration avec l’équipe de Brutus. « Sur la demande du public, je reforme 509 », déclare l’ex-chanteur de Zenglen qui promet ce comeback avant les grandes vacances.

kennydesmangles

Comme au bon vieux temps, Kenny Desmangles se remet avec Ralph Ménélas pour reconstituer 509. Avec d’anciens et de nouveaux talents recrutés, les noms des membres du groupe seront révélés dans les quelques semaines, informe l’interprète de « Fake », tube à succès de 509. « Auparavant, c’est moi qui avais personnellement proposé 509 au public, à présent ce sont nos fans qui nous réclament.

Donc je m’estime heureux et surtout fier du travail qu’on a fait », déclare l’artiste qui a signé son premier album baptisé « Full Sèvis » en décembre dernier. Ayant remis sa démission à Zenglen le 15 février écoulé, Kenny Desmangles n’envisageait pas de rendre son tablier. En tout cas, pas de si tôt. Le lancement de sa carrière solo semble avoir provoqué son départ volontaire au sein du djaz. Bien que Kenny eût garanti « M still Zenglen et Zenglen et moi ne font qu’un » lors de sa vente-signature en sentiment d’appartenance à la formation, mais avec perspicacité (sans doute), l’article sur l’événement était titré « Kenny Desmangles en solo, Zenglen tombe à l’eau ».

Deux mois plus tard, l’artiste a lui-même quitté la table avant d’être desservi en raison « des manigances et complots de l’administration pour [lui] pousser le dos injustement », lit-on dans sa lettre de démission. « C’est à mon plus grand étonnement que j’ai suivi les reportages sur Internet concernant le recrutement de nouveaux chanteurs au sein de Zenglen, sans en avoir jamais été informé. À titre de copropriétaire, j’estime que cet acte et de récents autres démontrent un manque de respect flagrant et irréparable envers ma personne.

Après la soirée à Virginia (USA) avec Zenglen, j’ai dû être transporté en salle d’urgence pour des troubles de santé assez importants, et c’est sans grand étonnement que j’ai constaté qu’aucun membre de l’administration ne m’a contacté pendant une semaine pour s’enquérir de mon état. D’autre part, aucune soirée avec Zenglen ne m’avait été notifiée concernant le 14 février, sans doute encore une fois avec des intentions mesquines cachées. » Coups bas, comportement insultant de Brutus envers Kenny sur scène, absence du crédit moral et financier… font partie de l’ensemble des reproches que le chanteur 509 fait à l’administration de Zenglen pour mauvais traitement.

L’artiste a tenu de mentionner les moindres détails dans cette note de presse pour se blanchir de tous soupçons de boycottage pour avoir donné sa démission au même moment que Réginald Cangé. « Le crédit financier, pour avoir produit 80 % de l’album à succès “Rezilta”, m’est dû. Le non-paiement de plusieurs performances sans explication valable, informations mensongères à mon sujet à travers les médias. Systématiquement, ils ont abusé de ma bonne foi, mon professionnalisme, ma sagesse, ma sincérité, mon honnêteté et mon amour du travail », a-t-il révélé.

Toutefois, en dépit du fait que les rumeurs portent à croire que l’aventure Kenny/Zenglen se termine en queue de poisson, Monsieur 509 entend garder de bonnes relations avec ses ex coéquipiers. « Je ne regrette pas les années passées à Zenglen. J’ai partagé de bons moments avec ses musiciens. Maintenant Full Sèvis et 509 sont au centre de mes intérêts. On programme le lancement du groupe avec un single qui sera vidéoclippé.

Pour le moment Kenny Desmangles continue de bosser sur la promotion de « Full Sèvis ». Les feedbacks de l’album sont intéressants, à en croire le chanteur. « C’est l’un des albums les plus vendus, selon les témoignages recueillis des maisons de disques dont Mélodisque. Et les chansons sont très sollicitées », avance Kennyway. Pour maintenir sa carrière solo à côté de ses projets pour 509, la voix « Fake » compte s’investir dans des structures professionnelles avec des stratégies marketing avancées pour desservir Miami, Paris, Montréal et les Antilles. En attend le grand retour de 509 dans la HMI, Kenny Desmangles promet sa sortie de « My Train », titre à succès de « Full Sèvis » cette semaine.

Source/Le Nouvelliste

Photo/Archives

www.anmwe.com

kennydesmangles

Most Popular

To Top